Le Centre pour la Cybersécurité Belgique continue d’œuvrer à la cybersécurité en Belgique

image_pdfimage_print

Communiqué de presse du 19 février 2018

Deux ans et demi d’existence du CCB – un aperçu

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique a vu le jour en juillet 2015. Si le Centre est toujours en pleine phase de développement, il peut aujourd’hui déjà se targuer de nombreuses réalisations et de nouveaux plans. Le recrutement du personnel nécessaire pour atteindre l’ensemble ses objectifs figurait aussi parmi ses projets phares.

Le CCB compte au total 10 collaborateurs : un directeur et une directrice adjointe, quatre chefs de projets, un conseiller juridique, un responsable communication et deux office managers.

En janvier 2017, la Computer Emergency Response Team nationale (CERT) a été placée sous l’égide du CCB (décision du Conseil des ministres du 15/09/2016).

Pour mener à bien les missions de CERT.be, le CCB a engagé plusieurs membres du personnel en 2017. Fin 2017, CERT.be comptait une vingtaine de membres du personnel dont un directeur, un program manager, un conseiller technologique, un responsable communication, des cyberanalystes et cyberexperts et un office manager. Les derniers recrutements sont en cours de finalisation ; l’effectif de CERT.be comptera 24 ETP. En outre, le gouvernement a décidé en date du 14 mai 2017 de poursuivre sur la voie de l’élargissement de CERT.be et de porter le nombre de collaborateurs à 36 ETP en 2019.

Durant le deuxième semestre de l’année 2018, le CERT.be sera disponible 24h/24 pour les entreprises et les secteurs vitaux et ce, afin de répondre à un besoin existant et de traiter les demandes à temps. En deux ans et demi d’existence, le CCB n’est pas resté les bras croisés et ne compte pas en rester là.

PROJECTEURS SUR QUELQUES CHIFFRES ⦁ Extension du CCB et de CERT.be à un total de 34 collaborateurs ⦁ En 2017, le CCB a organisé 36 formations à la cybersécurité dans la fonction publique : 437 fonctionnaires y ont pris part. ⦁ Près de 2 millions d’internautes ont été touchés par la campagne contre le phishing⦁ Plus de 150 000 messages envoyés à ⦁ suspect@safeonweb.be ⦁ 9 % des internautes ont déjà perdu de l’argent à la suite d’une fraude sur Internet⦁ 65 % des internautes reconnaissent avoir reçu au cours de l’année écoulée un message suspect les invitant à cliquer sur un lien ou à ouvrir une pièce jointe ⦁ Nouveau guide de référence en ligne sur la cybersécurité comprenant tant de la prévention de base que des actions avancées, réparties en 4 catégories et plus de 150 mesures. ⦁ En 2016, deux tiers des entreprises belges ont été victimes de cybercriminalité.⦁ Si, pour la plupart des entreprises, les dommages se sont limités à une perturbation du fonctionnement quotidien, pour 9 % des entreprises victimes d’escroquerie et de chantage sur Internet les dommages se sont chiffrés jusqu’à plus de 10 000 euros. (bcc-project.be, 29/6/2017)

Source : presscenter.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.