Tunis: Prix Jugurtha pour Edem Kodjo, une récompense bien méritée.

image_pdfimage_print

Edem K. KODJO, vient d’être honoré à Tunis, du « Prix Jugurtha », en récompense pour la profusion de son œuvre littéraire, ainsi que son activisme à défendre le « panafricanisme ». Cette icône de la Politique Africaine n’en finit pas de surprendre par la « tonalité de sa pensée » pour une Afrique prospère, débarrassée des apories du sous développement. Par Driss Senda

 l’heure où il écrit ses mémoires, œuvre d’une intense fertilité, Edem KODJO ne peut s’empêcher d’explorer de nouvelles voies susceptibles d’aider les nouvelles générations à comprendre l’Afrique d’hier et explorer les sillons creusés par eux, désormais assimilés aux PÈRES d’Afrique, afin de parler de l’AFRIQUE DE DEMAIN. Une Afrique où les problèmes de développement, de justice sociale trouvent enfin un écho favorable. Bref, une Afrique où la démocratie s’enracine dans les us et mœurs des peuples d’Afrique.

Le prestigieux Prix Jugurtha décerné à ce panafricaniste convaincu vient témoigner de la ferveur intellectuelle de cet Homme, du haut de ces 80 ans et grâce à son esprit toujours prolifique. La date du 20 juin 2018, à Tunis (Tunisie) est tout un symbole. Ainsi, selon le Programme MED 21, ce « Prix Jugurtha 2018» revient à deux personnalités du nord et du sud de la Méditerranée, ainsi qu’à une haute personnalité africaine. Edem K. KODJO (ancien Secrétaire général de l’OUA -devenue Union Africaine-, deux fois  Premier Ministre du Togo, Membre fondateur de la CEDEAO, ex-Membre du Groupe des Sages de l’UA), a été honoré au titre de «Personnalité africaine» parmi les lauréats 2018 du «Prix Jugurtha».

Taïeb Baccouche (actuel Secrétaire Général de l’UMA-Union du Maghreb Arabe- et ancien Ministre tunisien des Affaires Etrangères) est la personnalité maghrébine du sud de la Méditerranée distinguée pour cette année. Pour la rive nord de la Méditerranée, l’ex Premier Ministre français Dominique de Villepin (également ancien Ministre français des Affaires Etrangères) a été honoré.

Lancé en 2010, à Rome (Italie), le «Programme MED 21» est un réseau regroupant 12 PRIX/DISTINCTIONS destinés à promouvoir l’excellence et la coopération en Méditerranée d’une part, et entre la Méditerranée et le reste du monde d’autre part. Ces PRIX portent en général les noms de personnalités qui ont marqué l’histoire. Ils mettent l’accent sur les préoccupations du présent et les aspirations du futur.

Les personnalités habituellement nominées et distinguées dans le cadre du «Programme MED 21» le sont pour leur contribution significative au renforcement de la coopération méditerranéenne dans divers domaines, tels que les sciences humaines, les sciences exactes, l’économie, la littérature, le journalisme, la musique.

Les « Prix MED» sont une distinction honorifique souvent décernés à trois lauréats. Un faisant partie d’un pays de la rive nord de la Méditerranée. Un autre de la rive sud tandis que le troisième proviendrait d’un pays du reste du monde. Edem KODJO est le Président de « Pax Africana », un organisme résolument tourné vers la construction de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.