Inauguration du Square Lumumba à Bruxelles

image_pdfimage_print

Le « Square Lumumba » a été inauguré ce samedi 30 juin 2018 à la Porte de Namur, dans la Commune de Bruxelles en présence de M. Close, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles et du Collège des échevins de la même commune. On notait également la présence du Ministre André Flahaut. L’organisation de cette journée est à mettre à l’initiative du collectif des associations Mouvement des femmes, Mémoire colonial et Change.

En inaugurant cette place, « On ne répare pas le passé, on efface rien, on oublie rien. Mais nous commençons à écrire notre histoire », a déclaré le premier citoyen de la ville, M. Close. Pour le collectif des associations, à travers l’assassinat de Lumumba, c’était la colonisation voulait perpétuer son impérialisme. Cette occasion était l’occasion de revisiter la colonisation et de réclamer la dignité et la justice pour Lumumba et ses compagnons d’infortune.

Pour historien l’Elikia Mbokolo, cet événement a une double signification et cumule deux histoires. Celle d’abord de ce lieu symbolique où des congolais ont débarqué pour la première en arrivant en Belgique dans les années 1960. Ensuite une histoire qu’on ne peut plus être fier. Outre le passé, ce carrefour qui est axiologique. iIl rappelle l’histoire récente que les congolais on donné le nom de « Matonge ». « Cette place ne suffit pas. L’histoire du Congo est ici et doit être visible ». Il a clôture son intervention en rappelant que tout ce qui se passe actuellement dans la région des grands lacs (Rwanda, Burundi et le Congo) relève de la colonisation.

Les représentants des familles Lumumba, Mpolo et Okito, qui ont d’abord brosser succinctement le passé biographique de leurs illustres parents, ont rappelé à l’assistance que les trois héros de l’indépendance congolaise n’étaient pas anti-belge, comme certains le croient et avaient des amis parmi des belges. Jacqueline Mpolo a rappelé également aux autorités belges « de tout faire pour reconnaître le Congo comme un état souverain et indépendant ».

Cette journée s’est clôturée par le dévoilement de plaque commémorative du Square Lumumba par le Bourgmestre Close en présence du représentant de la famille Lumumba et du Ministre André Flahaut.

On lira sur la plaque attenante ce passage d’une déclaration de Lumumba : « Ni brutalité, ni sévices, ni tortures ne m’ont jamais amené à demander grâce, car je préfère mourir la tête haute, la foi inébranlable et la confiance profonde dans la destinée de mon pays, plutôt que vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés. »

YALALE MARTIN Bruxelles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.