Déjà € 2,2 millions d’euros d’arnaques aux cryptomonnaies signalés cette année

image_pdfimage_print

S’enrichir vite avec des cryptomonnaies ? Ou tout perdre avec des monnaies corrompues ? Une vaste campagne de sensibilisation de l’autorité fédérale doit mettre le citoyen belge en garde contre les arnaques en ligne, et spécifiquement contre les arnaques aux cryptomonnaies. Les cryptomonnaies, comme le Bitcoin par exemple, sont des monnaies virtuelles. Elles ne sont pas illégales, mais il n’existe pas de cadre légal pour elles non plus. Vu son caractère décentralisé, cette matière devrait traitée au niveau européen (voire mondial), d’après Kris Peeters.

Cryptomonnaies : s’enrichir vite, oubliez-le ! L’année dernière, l’intérêt du public pour les cryptomonnaies a augmenté de manière fulgurante. La popularité des cryptomonnaies n’a pas échappé aux personnes mal intentionnées. De nombreuses personnes se sont déjà fait arnaquer.

Depuis le début de 2018, 118 victimes au moins ont signalé l’équivalent de € 2.190.301 de perdus à la FSMA et au Point de contact du SPF Economie. Au total, ces instances ont reçu 329 plaintes, questions et signalements relatifs à des monnaies spécifiques et à des sites de trading de cryptomonnaies. Et ce n’est là que le sommet de l’iceberg. Selon une étude, pour les signalements de fraudes, il existe un chiffre noir de 96% : 4% seulement des cas de fraudes sont signalés. Le préjudice financier total réel estimé sur une base annuelle des fraudes aux cryptomonnaies serait donc de 130 millions d’euros environ.

42 sites internet — tous lancés il y a moins d’un an — sont entre-temps connus comme étant potentiellement frauduleux. Il s’agit de sites internet opérant depuis l’étranger. De ce fait, les autorités belges ne peuvent les faire bloquer. Dans pratiquement tous les cas de fraude, l’argent est transféré sur des comptes étrangers dans 12 pays différents, principalement en Europe. La liste des sites internet à risque peut être consultée sur www.tropbeaupouretrevrai.be.

L’anonymat des cryptomonnaies, l’absence de réglementation et les grosses sommes d’argent en jeu créent un terrain de jeu idéal pour les escrocs. Une analyse des signalements auprès de l’Inspection économique révèle que 5 formes de fraudes aux cryptomonnaies reviennent régulièrement.

Investir avec des cryptomonnaies dans une structure pyramidale ou la fraude dite Ponzi Jouer à des jeux d’argent avec des cryptomonnaies dans des paris sportifs Flipping scam (vol de cryptomonnaies en promettant de doubler leur valeur) Sites web et plateformes d’investissement Acheter en ligne avec des cryptomonnaies sans livraison Plus de 8.000 signalements de fraude en ligne en un an et demi La campagne lancée aujourd’hui est la première d’une série de trois. Plus tard au cours de cette année, nous lancerons des campagnes partielles spécifiques sur les « arnaques à l’investissement » et les « arnaques à l’amitié ».

La nécessité de cette campagne résulte d’informations émanant du Point de contact du SPF Economie. Depuis le 1er janvier 2017, celui-ci a reçu pas moins de 8.188 signalements d’arnaques en ligne. Le préjudice financier total de ces signalements s’élevait à 13,6 millions d’euros. Compte tenu du chiffre noir de 96%, le préjudice financier total estimé sur une base annuelle s’élèverait à plus de 340 millions d’euros.

Le ministre Peeters : « L’objectif de cette campagne est double. D’une part, ce chiffre noir de 96%, nous voulons le faire baisser. Plus le nombre de victimes qui se font connaître sera élevé, plus nous aurons de chances de pouvoir arrêter les escrocs. Deuxièmement, nous voulons évidemment également réduire le nombre de personnes qui se font piéger. Moins de drames humains, moins de dommages sociaux et économiques. De cette manière, nous pouvons faire en sorte de réduire de plusieurs millions d’euros les montants qui tombent aux mains de criminels. »

Signalez votre propre cas d’arnaque La campagne invite les victimes d’arnaques en ligne de se faire connaître via www.tropbeaupouretrevrai.be. Quelque chose de suspect ou en quête d’informations et de tuyaux ? Consultez le site web de la campagne !

Comment éviter les arnaques ? Ne vous laissez pas duper. Suivez ces 4 règles-clés :

Assurez-vous que vous connaissez votre interlocuteur. Opérez les vérifications suivantes : y a-t-il un site internet ? Existe-t-il depuis longtemps ? Quelles personnes en sont les responsables ? Si vous pensez que ce site web offre des cryptomonnaies, vérifiez si votre interlocuteur n’est pas connu pour fraude. En l’absence de données fiables, abandonnez ce projet. Votre sécurité vous est trop chère. Ne partagez jamais des données à caractère personnel. Les escrocs demandent souvent une copie de votre carte d’identité, une photo ou une preuve de domicile. Parfois, ils prétendent qu’il s’agit d’une obligation légale. N’accédez en aucun cas à ces demandes. Exigez des informations claires et compréhensibles de votre interlocuteur. Et demeurez critique vis-à-vis de ces informations. Prenez votre temps avant d’accepter une offre. Ne vous laissez pas bousculer ou intimider. Et sachez que le fait que vous ayez rencontré votre interlocuteur en personne n’est pas une garantie de ne pas se faire arnaquer. Méfiez-vous de (promesses de) bénéfices excessifs. Si un rendement semble trop beau pour être vrai, c’est qu’il ne l’est pas. Aucun bénéfice n’est garanti.

Source : https://tropbeaupouretrevrai.be/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.