Un mensonge éhonté de plus contre Claudia SASSOU N’GUESSO.

image_pdfimage_print

Si au Congo, les ragots et autres formes de diffamation ont atteint les limites de l’indécence, il est inadmissible que certaines personnes mal intentionnées s’arrogent à cœur joie, le monopole de la VÉRITÉ. Comment comprendre dans une période aussi difficile comme celle que traverse le Congo présentement, qu’un citoyen congolais, dit journaliste (de mille collines certainement?) se lance dans des affabulations du genre, « Claudia Sassou prise la main dans le sac à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, à Paris ».

Que vise t-on réellement en pondant un tel mensonge qui n’honore pas son maître?

Claudia Sassou N’Guesso est, au-delà de toutes mauvaises langues, digne fille du pays, Conseiller Spécial du président de la république. Et l’esprit de responsabilité que convoque une telle fonction interdit la légèreté et la mauvaise appréciation des choses. Pensez-vous que celle -ci soit capable de prendre bêtement les mallettes d’argent et se pavaner avec dans un aéroport ? Pour quel intérêt et pour quel but?

Encore que, faut il se demander si elle les a! Pourquoi avons nous perdu le sens de l’honneur en se lançant dans des délations inutiles qui créent l’inertie à tous les niveaux de la vie sociale du pays?

Le citoyen congolais est il devenu un loup pour l’autre, pour parler comme ces philosophes qui disaient: l’homme est un loup pour l’homme ? Le Congo est malade, oui on le sait, mais est ce la raison pour se laisser aller vers la perte de toutes nos valeurs, en privilégiant l’animosité et oubliant le sens même du vivre ensemble, le respect de la dignité des autres! Ma liberté commence là où s’arrête celle de l’autre.

Sans citer le nom de ce fameux journaliste, ce serait lui faire honneur d’ailleurs, n’y a t il pas des thèmes sur lesquels valoriser le Congo à l’international que de se lancer à tout bout de champ dans des diatribes, des diffamations? Bref, l’érosion morale dont fait montre ce journaliste est caractérielle d’une éducation débridée et qui cache l’esprit de vengeance permanent contre n’importe quel citoyen. On vérité, on se trompe de cible. La vérité est ailleurs, et nous savons tous lesquels alimentent ce genre de fausses informations, dans une logique de positionnement. Claudia Sassou N’Guesso si mallettes d’argent lui était possible d’en disposer, se serait préoccupée à voler au secours des paisibles citoyens de sa circonscription de Talangaï, où on constate de graves problèmes d’érosions qui détruisent des quartiers entiers, des problèmes d’ensablement, de curage du lit de la rivière Tsiemé, des micros crédits pour aider les femmes commerçantes. Des problèmes sociaux très cruciaux et qui menacent la vie des citoyens déjà éplorés. Alors, face à ces ragots sortis d’un esprit ringard d’une époque révolue, on ne peut accorder aucune importance. La vérité est têtue. Et nous voulons terminer en disant qu’il faut laisser ces imposteurs mourir de leur propre poison.

L’arbre à palabre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.