RDC : Candidature de Martin FAYULU. Que dire ?

image_pdfimage_print

La première chose à retenir c’est l’union de l’opposition quelque soit le candidat présenté. Cela redore l’image de l’opposition aux yeux du monde.

Quand à M. FAYULU, je ne le connais pas personnellement. J’ai assisté à plus d’une reprise aux rencontres politiques de l’ECIDE (sa famille politique) à Bruxelles, ils sont sérieux et crédibles.

L’être humain est toujours méfiant envers l’inconnu. C’est ce qui peut être un handicap pour lui. Cependant son avantage réside au fait que le pays est meurtri et a besoin des hommes nouveaux et des nouvelles idées pour le sortir de sa misère.

FAYULU n’a jamais été dans les affaires, entendez la politique des années précédant le pouvoir actuel. Il n’a pas les mains sales. C’est le seul député qui a reconnu le mandat actuel des député illégal. Il a restitué à l’état tout ce qu’il a perçu comme émoluments durant cette mandature.

Quand à savoir s’il est capable de diriger, laissons le temps au temps. Toutefois on ne lui donnera pas le blanc seing.

Si élections il y aura, à moins d’une catastrophe pour le pouvoir en place, le candidat du FCC passera puisqu’elles seront truquées. Voici pour moi les raisons du choix de FAYULU. Il y a dans le groupe des 7 opposants :

  • BEMBA
  • MUZITO
  • KATUMBI
  • MATUNGULU
  • KAMHERE
  • TSHISEKEDI
  • FAYULU

Les trois premiers (BEMBA, MUZITO et KATUMBI) leurs candidatures ont été invalidées. Il restait en course MATUNGULU, KAMHERE, TSHISEKEDI et FAYULU.

MATUNGULU, peu connu et n’a pas une formation politique connue et moins implantée sur le territoire et même à l’étranger. Outre ses expertises en économie et finance (ancien du FMI, professeur d’université), il n’a pas de parti politique solide. Écarté.

KAMHERE, origine douteuse et considéré comme rwandais. C’est lui qui a créé Kabila et s’en est vanté dans son livre « Pourquoi j’ai choisi Kabila ». Co-fondateur du PPRD. C’est lui qui a confectionné le faux CV de Kabila. Plus-tard, il dira « Je vous ai menti ». Ce sont ces casseroles qu’il traîne. Écarté.

Il reste en lice Tshisekedi et Fayulu.

TSHISEKEDI avait l’avantage d’être le fils de son père. Cependant sa faille est que parmi les 4 candidats en lice, c’est le seul qui n’a pas été plus loin dans les études. En sus, il a produit un faux CV. Pas de passé politique solide. Ses frasques et tribulations en Belgique pèsent sur son passé. Écarté.

Il reste FAYULU. Il a été dans les milieux financier et économique de haut vol, selon son CV bien fourni. Bien qu’arrivé en politique depuis peu, cet homme d’affaires averti, selon ceux qui le connaissent, a brillé par ses déclarations politiques sans compromission. Reçu et retenu.

Voilà un point de vue qui n’engage que moi-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.